Pourquoi une étiquette adhésive colle mieux qu’une autre ?

On peut mettre en évidence trois facteurs principaux qui influencent l’adhésion (ou la capacité de l’adhésif à recouvrir le support et adhérer à celui-ci ) :

1/ Le support de l’ étiquette adhésive

étiquette adhésive inventaireLe support où sera collée l’ étiquette adhésive peut être rugueux : lorsque le support est très rugueux, l’adhésif sera en contact avec le sommet des aspérités uniquement, et non en contact avec les creux. La surface de contact totale sera de ce fait réduite et l’adhésion sera faible. En conséquence, un adhésif permanent pour les surfaces rugueuses doit pénétrer profondément les creux, soit en sélectionnant les matières premières, soit en appliquant une plus forte masse adhésive.

Le support où sera collée l’ étiquette adhésive peut être humide : les adhésifs acryliques ont la possibilité de tolérer une certaine quantité de condensation – ils ne doivent pas être rejetés sans test au préalable. Lorsque le niveau d’humidité ne permet pas leur utilisation, les alternatives possibles sont les adhésifs hotmelt ou base solvant. Ceux-ci ne sont pas affectés par l’eau car ils sont hydrophobes.

Le support où sera collée l’ étiquette adhésive peut avoir une forme particulière : les tubes à essais et les petites bouteilles sont les supports les plus difficiles. En effet, la surface est courbe et de petit diamètre. Sur une surface courbe de petit diamètre, le papier frontal aura tendance à vouloir reprendre sa forme plate. Dans ce cas, l’adhésif doit avoir une force interne (cohésion) élevée pour plaquer l’étiquette contre le support et éviter le décollement des bords. Des papiers ou films très rigides ne sont pas recommandés pour l’étiquetage de surface courbe.

 2/ La température

Lorsque la température est faible, l’adhésif devient plus dur, ce qui a pour effet de réduire ses propriétés d’adhésion – en particulier l’adhésion immédiate. A des niveaux de température plus élevés, l’adhésif devient plus mou et sa cohésion diminue. Ce ramollissement peut dans certains cas être bénéfique car l’adhésif s’étale mieux sur le support et la surface de contact s’en trouve améliorée. Néanmoins, en ramollissant, l’adhésif perd ses propriétés d’adhésion.

La température optimale d’étiquetage est la température ambiante d’une pièce. Si l’étiquetage se fait à une température proche de la température ambiante et que l’adhésif a le temps de créer des points d’accroche avec le support, celui-ci sera à même de résister à des températures de stockage fortes ou faibles.

étiquette adhésive newsetiquettesLes adhésifs permanents standards ont une résistance à la température moyenne. Ils sont en général garantis jusqu’à +80°C. Si l’étiquetage se fait à une température inférieure à 0°C ou sur un support froid (-20… 0°C), un adhésif  spécial congélation est nécessaire.

 

3/ La résistance au vieillissement et aux UV

Les adhésifs acryliques ne sont pas sujet à l’oxydation et ont de ce fait une plus longue durée de vie. Au contraire, les adhésifs à base de caoutchouc contiennent des éléments plus sensibles à l’oxydation.

Lorsque l’adhésif s’oxyde, il jaunit et perd petit à petit ses propriétés d’adhésion pour devenir en final si dur qu’il ne colle plus du tout. Ceci se produit avec le temps pour tous les adhésifs.

étquette adhésive personnalisée

Les adhésifs acryliques non modifiés ont une excellente résistance aux UV, alors que les adhésifs à base de caoutchouc sont peu résistants. Le terme «durée de vie» correspond au temps durant lequel une étiquette adhésive peut être stockée à des températures et niveaux d’humidité constants sans que les propriétés de l’adhésif ne soient altérées. La durée de vie ne donne pas d’indication quant à l’espérance de vie d’une étiquette collée sur un produit.

Pour cela, nous vous conseillons de lire nos conseil de pose http://newsetiquettes.fr/8-conseils-pratiques-par-les-specialistes-news-etiquettes-pour-un-etiquetage-durable/

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire